Shrike


Mort aux aurores


La petite équipe de jeunes recrues atterrit sur le sol moussu, Veran en tête. Le Shrike était un spécimen de bonne taille à en juger par les traces aperçues sur les troncs d'arbres et rochers aux abords de leur zone d’atterrissage. Un cri strident étonnamment clair perça l'aube et fit taire les chants d'oiseaux qui, il y a à peine quelques instants, remplissaient l'air. La bête était proche.

Veran souriait à l'idée de l'abattre sans l'aide de la capitaine, restée à bord du vaisseau. Cette chasse appartenait aux jeunes recrues, et à elles seules. L'équipe avança silencieusement, mains armées et à l'affût du danger.


Sur les ailes de la peur


Ils n'eurent pas à attendre très longtemps pour que le danger les trouve, et lorsque le Shrike émergeât des arbres en direction de la prairie luxuriante, l'équipe confiante de recrues entraînées sut exactement quoi faire.

Le Shrike remarqua immédiatement leur présence et s'éleva de ses puissantes ailes, soulevant soudainement un vortex d'aether qui tourbillonna droit sur l'équipe. C'est alors que les choses intéressantes commencèrent.

Tylin frappa en premier, un coup de sa hache emplie d'une charge complète d'aether. L'impact du marteau de Kiva la propulsa dans la mêlée, enchaînant les coups à la tête du Shrike en retombant. Veran profita de la diversion pour s'approcher du Behemoth tout en restant hors de son champ de vision. Il frappa la créature une dizaine de fois avant que celle-ci ne se retourne mais il esquiva facilement le revers brutal de la patte du Shrike. Le temps qu'Inez lui saute dessus par l'autre côté avec ses chaînes-lames embrasées, il prenait déjà sa retraite.

Veran éclata de rire. S'ils se mettaient à sa poursuite maintenant, cette équipe avait de bonnes chances d'établir un ou deux records.

C'est à ce moment que le second Shrike émergea du bosquet et lui envoya une onde de choc aethérée dans le dos.


Bec et griffe


« DEUX SHRIKES ! » cria Inez, donnant au nouvel adversaire une ouverture qui lui permit de frapper la jeune recrue avant même qu'elle ne puisse dégainer ses chaînes-lames. Du sang coulait des yeux de Veran, mais il fut soulagé de voir Tylin et Kiva se porter au secours d'Inez alors qu'elle tombait au sol.

Chasser deux Behemoths en même temps n'était pas quelque chose qu'un Slayer faisait tous les jours. Le choix était difficile : tenter d'abattre un Shrike à la fois, en espérant pouvoir éviter l'autre suffisamment longtemps pour en finir avec le premier ? Ou bien se séparer et compter sur leurs compétences de Slayers pour combattre les Behemoths simultanément ?

Le premier choix était le plus sûr, si tant est qu'on puisse qualifier quelque chose de sûr dans cette situation. Malheureusement, cela dépendait de leurs capacités à isoler l'un des Shrikes de l'autre, et les Behemoths n'étaient pas très coopératifs. Le choix de Veran n'en était pas vraiment un.

« Ty ! Kiva ! » cria Veran. « Emmenez notre cher ami avec vous et ne lâchez rien. Inez, avec moi. »


Veran s'émerveillait des mouvements précis d'Inez, alors qu'elle applaudissait sa maîtrise de l'épée. Bien qu'il ne pouvait les apercevoir que du coin de l'œil, Veran vit Tylin et Kiva faire tituber le premier Shrike avec de brutaux coups de marteau et des frappes chargées de hache. Et lorsque ses amis mirent à terre leur proie pour de bon, il les félicita.


Avec une confiance renouvelée, le groupe réuni s'approcha de leur deuxième proie de la journée. Ce jour, songea Veran, fut celui où ils cessèrent d'être de simples jeunes recrues. Aujourd'hui, ils étaient des Slayers.